Chamboulement

chamboulement

Il paraît que notre vie va changer. Qu’on va bouger. Qu’on va vers un lieu plus adapté. Il se murmure qu’on va peut-être moduler nos attributions.

<murmure de panique>

Je l’ai entendue dire au téléphone qu’il y en avait d’autres sur place. Qu’elle ferait un tri. Qu’elle en garderait. Par facilité. Que certains d’entre-nous pourraient être mis au placard. Qu’elle ne sait pas. Qu’il faut qu’elle visualise. Mais que c’est pour un mieux. Vraiment. Que ce changement arrive à point. Que c’est EXACTEMENT ce qu’elle voulait. Qu’elle en a besoin. Un nouveau projet. Qu’on sera bien là-bas. Qu’on sera heureux.

<échange de regards>

J’ai cru comprendre qu’elle voulait mettre en valeur les deux petits nouveaux. Ceux qui sont arrivés en novembre dernier. Que c’est sentimental. Vous vous rendez compte ? SEN-TI-MEN-TAL. Et nous alors ? Après tout ce qu’on a donné pour son rayonnement intérieur ?

<Un des deux petits nouveaux avance d’un pas et se racle la gorge>

Personne ne sera mis à la porte. Elle ne peut pas. On fait partie de son équilibre. Il faut juste se dire qu’elle trouvera, à terme, pour chacun, la place qui lui convient le mieux. Qu’on soit une table bistro ou une table de kermesse à boudins. Qu’on soit canapé ou futon. Qu’on soit petit meuble art déco ou armoire de bonne-maman. Qu’on soit la vieille machine à coudre ou le bureau. Le col roulé vert veillera à l’harmonie. Le grand miroir orange élargira nos perspectives.

Bref, on déménage cet été … Vers une petite maison sans voisins du dessous ou du dessus. Un endroit cosy agrémenté d’un charmant jardinet.

Les priorités seront de désigner quel meuble remplira le rôle d’armoire à crasses. De mettre du vin au frais. De se préparer un apéro-chips. De touiller dans la bolo qui mijote. De créer une ambiance. Planter le décor quoi … histoire de réunir, au plus vite, les tribus dans ce nouveau joli home sweet home.

Hâte …

 

Publicités