Strange

rf

Un jour, quand je serai (très) vieille et (presque) sourde, peut-être que les murmures de la voix ressembleront au bruit apaisant de l’Océan. Un jour. Peut-être. D’ici là, je continuerai. A l’entendre. A l’affronter. A la dompter. Cette voix qui sème des peurs en MA.

J’ai 42 ans et j’ai (encore parfois) peur de ne pas trouver ma place. Qu’on arrive à faire sans MA. Sans même y penser. A cause de la voix. La raison vous parlerait d’émotivité excessive. Elle vous lèverait les yeux au ciel. Elle vous dirait de repenser à Sandra Kim. La voix est plus mesquine. Elle ricane. Elle pique là ou ça fait mal. Une vraie langue de vipère.

Un jour, quand je serai (très) vieille et (presque) sourde, peut-être que les murmures de la voix ressembleront au bruit apaisant de l’Océan. Un jour. Peut-être. D’ici là, sourire insolent et doigt d’honneur. La voix est assommée. K.O. Pour un (très long) moment. Par le Ronquières Festival. Le pouvoir des tribus.

L’an dernier, pour de tristes raisons d’agenda, j’ai dû choisir. Un déchirement pour quelqu’un comme MA. Choisir entre deux tribus … L’Océan l’a emporté de peu. La tribu vendéenne a pris soin de MA. Besoin de me requinquer. Besoin de moments doux avec les MonStrésors. Je ne regrette rien. Bonheur.

Mais mais mais … La voix m’a chuchoté que … cette année, à Ronquières, ce serait différent. Murmures de vipère. Je suis une fille de rituels et de traditions. La voix le sait. Emotivité excessive. Elle me dit que rien ne sera plus pareil. Que le charme n’opérera plus. Qu’on a pu faire sans moi. Que ce sera l’année de trop. Pourquoi revenir ?

Sourire insolent et doigt d’honneur. J’ai rempilé pour le Festival. La tribu Ronquières ? Saisonnière dans les retrouvailles. Continue dans les sentiments. Source de belles rencontres. La peur s’est évaporée. Fuck la voix. J’ai piétiné ton murmure. Le charme a opéré. On a joliment fait sans moi. Mais pas sans penser à moi. Ca, je l’ai (enfin) compris. Et j’ai bien fait de revenir. Je me suis sentie accueillie. J’ai fait le plein de rires, de regards, de moments précieux. Le changement a du bon. Il ne gâche ni les rituels, ni les traditions. Il les pérennise. Comme les liens que l’on tisse tout au long de notre vie.

MA jolie découverte musicale du RF2017 : LP – Strange. A écouter en live et à plein tube. Sautillement à pieds nus sur la terrasse. Vous le voyez mes yeux qui pétillent ? Un bon Plan, ce Festival. Je m’incline. Définitivement. Encore un tout grand bravo aux potes (complètement barges) qui, depuis six éditions, réunissent (ce que j’appelle) leurs tribus pour bosser sérieusement sans se prendre au sérieux.  C’est ce qu’on a fait. Cette année, encore. Et le bruit de l’Océan ? Sourire insolent et tête dans les bagages. La Vendée … J-3 #coeur

Le Ronquières Festival en billet(s) : #2012  Festival de rêves et Un filet. Un harnais. Une cordée. #2013 : Voilà. C’est fini. #2014 : 2014 ou l’année #woodkid.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s